Marché en ligne et contrefaçon

Marché en ligne et contrefaçon

Le marché en ligne s’accroit de jour en jour et s’intensifie avec le système de contrefaçon. Plus de 50% des contrefaçons détectées en 2008 par le PriceMinister, concernaient la mode ; la maroquinerie ; les articles de la technologie tels les téléphones, les baladeurs ; les gammes cosmétiques telles les parfums ou les rouge à lèvre.  La mise en place d’une cellule anti-contrefaçon et la coopération avec les douanes ont permis, de bloquer 2 625 comptes pour « contrefaçons ou atteinte à des réseaux de distribution sélective ».

La contrefaçon en hausse sur le high-tech

contrefacon.jpg

La contrefaçon est en hausse sur le high-tech à partir de 2008. D’après les données statistiques de PriceMinister pour la lutte contre la contrefaçon, les offres de faux téléphones portables (Les « faux » Apple ont crû de 328 %,), MP3, logiciels (Microsoft de 295 %) et supports de stockage ont augmenté de 170 % en un an, pour représenter 37 % des contrefaçons. Et en 2009, la téléphone contrefaite s’est concentrée sur les smartphones, produits les plus recherchés par les entreprises comme Blackberry ainsi que par le grand public également.

Des e-commerçant qui écoulent leurs marchandises toujours plus vite

e-commercant.jpg

La contrefaçon est le fruit de l’intelligence humain. Ce fruit résulte du besoin de satisfaire les  consommateurs à revenu moyen ou mois encore d’avoir de produit « luxueux » contrefait à moindre coût. D’où viennent ces faux produits ? D’après une étude réalisée par Priceminister, près de 25 %  d’articles falsifiés et stoppés avant d’être écoulés sur le marché, se sont directement fournis auprès d’un site chinois. Le nombre de comptes bloqués pour tentative de vente de contrefaçon a diminué en 2010. Mais étant plus rapide que l’éclair et que savoir la pensée des autres est difficile, en ce qui concerne les produits high-tech, notamment l’iPad,  la contrefaçon a augmenté de 17%.